Une ville de vélo

Plumelec est bien connue des amoureux de vélo. Cette vocation cycliste, Plumelec la doit entre autres à sa situation géographique privilégiée. La commune domine en effet la vallée de la Claie à plus de 160m d'altitude. La route qui monte de la Claie, de Cadoudal au centre bourg, passe de 43m à 154m sur une longueur de 2300m avec une pente moyenne de 5% et un passage à 8% avant un virage en épingle à cheveux. C'est au sommet de cette éprouvante "Côte de Cadoudal" qu'ont lieu les arrivées des compétitions.

Plumelec a déjà organisé de nombreuses courses cyclistes :

- les Championnats de France Professionnels (1973 - 1979 - 2003),

- le Tour de France (Etape en 1982 - Prologue en 1985 - Ville-étape en 1997), l'arrivée de la première étape (Brest-Plumelec) en 2008, passage de la 3ème étape du Tour de France en 2021.

- les championnats d'Europe en 2016, 

- le Tour de l'Avenir : départ en 1999,

- des Grands Prix cyclistes Professionnels et Amateurs 

De nombreux champions (Thévenet, Hinault, Berland, Fignon, Zabel, Vockler, Vogondy, Rous, Sagan) ont été sacrés à Plumelec.

 

 

En 2009, selon la volonté de deux anciens cyclistes : Hubert Morice et Jean-Pierre Lallet, la côte de Cadoudal a été jumelée avec la route du Puy Mary dans le Cantal qui a un dénivelé également important et que connaissent bien les cyclistes.

 

 

En 2009, selon la volonté de deux anciens cyclistes : Hubert Morice et Jean-Pierre Lallet, la côte de Cadoudal a été jumelée avec la route du Puy Mary dans le Cantal qui a un dénivelé également important et que connaissent bien les cyclistes.