Plumelec, haut-lieu de la résistance bretonne

Plumelec, haut-lieu de la résistance bretonne : histoire

Rechercher
retour à l'accueil du site de la Mairie de Plumenlec

Vous êtes ici : Mairie de Plumelec > Histoire > Plumelec, haut-lieu de la résistance bretonne

Agenda des manifestationsLe plan de la communeLes objets trouvésDemandes d'actes d'état civil

Retour

Un haut-lieu de la résistance

    Sous l'occupation allemande, la commune fut le théâtre de nombreuses actions héroïques. 

     Le 6 juin 1944 à 0h45, quelques heures avant le débarquement des alliés sur les côtes normandes, deux groupes (stick) de parachutistes S.A.S du Colonel Bourgoin sont largués dans les landes de Lanvaux. Ils sont les premiers du Corps Expéditionnaire Allié. Malheureusement, ils ne tomberont pas à l’endroit prévu. Le stick du Lieutenant MARIENNE, tombé à 800 m du poste d'observation allemand situé dans le moulin de la "Grée" à Plumelec, sera rapidement repéré. Trois "radios" seront faits prisonniers et le Caporal BOUETARD (photo ci-contre), breton de 29 ans, originaire de Pleudihen dans les Côtes d'Armor, sera tué par l'ennemi. Il fut le premier mort au champ d'honneur des Troupes Alliées débarquées pour la Libération. Le stick du Lieutenant DEPLANTE avec un écart de 12 km sur le point prévu tomba sur la commune de Guéhenno.

     Pendant 2 mois, du 6 juin au 6 août, date de la libération du secteur de la commune, Plumelec a vécu un véritable martyr. Après le combat de Saint-Marcel, de nombreux parachutistes et des F.F.I. se replièrent dans les fermes. La répression allemande fut sanglante.

     Le 12 juillet 1944, Le lieutenant MARIENNE devenu Capitaine fut, à la suite d'une trahison, massacré au village de Kérihuel avec 7 de ses compagnons, 8 F.F.I. et 3 cultivateurs par une troupe allemande au sein de laquelle se trouvait le traitre ZELLER (ex Lieutenant de Vaisseau de la Marine Française). Tous les ans au mois de juillet, une cérémonie a lieu à Kérihuel en hommage aux victimes de ce massacre.

     Cette période marqua la population Mélécienne, un monument a été élevé dans le bourg à la mémoire des parachutistes et des victimes civiles. A son décès en 1970 le Colonel BOURGOIN, Grand Croix de la Légion d'Honneur et Compagnon de la Libération exprima le souhait de se faire inhumer à côté de ses compagnons.

   De nombreuses cérémonies ont lieu à Plumelec pour ne pas oublier les évènements traqiques qui se sont passés sur la commune et rendre hommage à toutes celles et ceux qui se sont battus pour la liberté.

    Le 5 juin 2009 a eu lieu la cérémonie du 65ème anniversaire de l'arrivée à Plumelec des premiers parachutistes de la France Libre. Pour consulter le déroulé de cette journée, cliquez sur ce lien.

     Vous pouvez consulter en cliquant sur les images ci-dessous  les différents lieux sur la commune qui témoignent des évènements qui se sont déroulés lors de la seconde guerre mondiale et les cérémonies qui sont organisées pour ne pas oublier.