A Callac

A Callac : chemin de croix de Callac

Rechercher
retour à l'accueil du site de la Mairie de Plumenlec

Vous êtes ici : Mairie de Plumelec > A voir / A faire > A Callac

Agenda des manifestationsLe plan de la communeLes objets trouvésDemandes d'actes d'état civil

Retour

Promenades et Patrimoine à Callac

     Au coeur des vallons verdoyants, dans le murmure enchanteur de ses rivières et de ses ruisseaux, Callac vous invite à la découverte de son histoire et de sa Foi. Petite paroisse située sur la commune de Plumelec (entre Plumelec et Trédion), Callac doit sa renommée à son chemin de croix de granit, mais aussi à son patrimoine architectural, témoin prestigieux de l'âge d'or des chevaliers bretons.

   

 

 

 

   

 

 

    Autrefois, le bourg de Callac accueillait d'importants marchés et de nombreux commerces y fleurissaient.
Aujourd'hui, Callac dispose d'un seul commerce à ne pas manquer : le café d'Anne Morel (à côté de l'église) où vous pourrez acheter les journaux locaux. Vous y trouverez surtout une chaleur humaine avec Anne qui saura vous accueillir pour une pause café durant votre promenade sur Callac.

 

 

 

Crédit photos : Philippe Gauthier

 

 

   Entrée de l'ancienne boulangerie à Callac

  

Le château et l'histoire

     construit à la fin du XIVème siècle près d'une motte féodale, le château conserve de sa première époque quatre grosses tours fortifiées qui sont actuellement inscrites aux Monument Historiques. Il a ensuite été modifié au XVIème siècle, puis agrandi au XVIIème siècle. Demeure des Chevalier de Callac jusqu'à la fin du Moyen-Age, il a servi de refuge aux prêtres réfractaires et aux Chouans pendant la Révolution. Il fut également un des points de ralliement des parachutistes français largués pendant la Seconde Guerre Mondiale, et abrita leur Etat Major au soir de la bataille de Saint-Marcel. Le château est une propriété privée et ne se visite pas, vous pouvez consulter le site internet qui lui est consacré en cliquant ici.

 

A voir

    La chapelle Saint-Maudé :

   Située près du village de la Ville Louais, cette petite chapelle est placée sous le vocable de Saint Maudé. Ce saint évangélisateur venu d'Irlande au VIème siècle est traditionnellement invoqué contre les furoncles et les maux de pied. Proche du château de Callac, cette chapelle vaut le détour pour son admirable scuplture des armes de la maison des Callac.

 

   Crédit photos : Philippe Gauthier

 

      La grotte

     En 1947, l'abbé Binard le nouveau recteur de la paroisse de Callac eut l'idée de profiter du site remarquable d'une ancienne carrière d'ardoises pour y installer une grotte à l'image de  celle de Lourdes en l'honneur de la Vierge. Les paroissiens enthousiasmés par cette idée creusèrent la cavité de la grotte à l'aide de burins et firent une petite niche pour y abriter une statue de Notre Dame de Lourdes. La grotte fût achevée le 1er mai 1949, "une veritable folie inspirée par la Providence" comme l'a écrit l'abbé Binard.

 

 

 

 

 

Le chemin de croix :

    Lieu de pèlerinage très visité et apprécié pour la beauté du site, les 15 stations de ce chemin de croix sont composées de 51 personnages grandeur nature taillés dans le granit par des sculpteurs bretons. Cette œuvre a été réalisée sur l'initiative du recteur de la paroisse de Callac, l'Abbé Binard et grâce à l'énergie et à la volonté de tous les paroissiens. La bénédiction du chemin de croix  eut lieu le 29 juin 1958 par Monseigneur Bellec, évèque de Vannes en présence de 15 000 personnes. Le dimanche des Rameaux, un pélérinage a lieu.
    Le chemin de croix se situe à environ 800 m du bourg de Callac. Compter environ 30 minutes de marche jusqu'en haut du chemin de croix, se munir de bonnes chaussures. Ouvert tous les jours, entrée libre.

                                      

 

 

 

 

 

                                             Le dimanche des Rameaux, de nombreuses personnes viennent faire le chemin de croix.

 

La chapelle Saint Joseph

    Après la grotte et le chemin de croix, il ne manquait plus au site de  Callac q'une jolie chapelle. Elle fut construite avec l'aide des paroissiens avec des ruines d'une chapelle de Guéhenno et grâce à des dons anonymes qui l'ont doté d'un toit, de vitrail et de meubles. L'abbé Binard y est inhumé.

                

 

Crédit photo : Christelle Lanoë

 

 

 

 

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             

 

La fontaine du 16ème siècle (qui surplombe la grotte)

 

 

Crédit photo : Philippe Gauthier